Bertrand Renaudin n’est pas seulement musicien ou encore peintre mais aussi écrivain..

L’ARBRE DU TEMPS

 

Ma grand-mère, dont les jours ne s’éclairèrent d’aucune gloire, était un vieux chêne d’un mètre cinquante-deux, qui tournait sept fois sa langue dans sa bouche avant de me parler. Elle me disait sa vie, elle me disait la vie, de ses petites phrases bien à elle, de ses sourires lumineux, de ses longs silences riches d’enseignement, de son regard apaisant. Parfois, elle me disait : « raconte-moi ta journée, raconte-moi cette rencontre et, plus tard, raconte-moi ton voyage… » Alors, nous parlions de longues heures qui me semblaient toujours trop courtes. Je garde le souvenir radieux de sa silhouette paysanne, de son quotidien toujours vécu avec soin, de ses cheveux d’argent d’une jeunesse hors d’âge, aux boucles discrètes… Je garde tout, elle qui est morte un dimanche, alors que la veille encore elle me disait écouter attentivement pousser le printemps…

 

 

 


L’INTIME VOYAGE ( éd. PROPOS2EDITIONS)

intimevoyageA travers cette correspondance amoureuse à caractère intime apparaît l’expérience d’un être qui se reflète en celles des autres. Télémaque vit à Paris. Il a été marié un quart de siècle  une femme qu’il n’a jamais vraiment rencontrée. pourtant, ils ont travaillé ensemble, ont acquis une maison, eu deux filles, des amis, ont partagé les mêmes engagements idéologiques, mais ils sont restés des inconnus l’un pour l’autre.
Quelques mois après la fin de cette solitude à deux, Télémaque a rencontré la femme d’une nouvelle vie.
Musicien sans cesse en voyage, c’est grâce à Marie – peintre vivant en Toscane – qu’il monte en amour et découvre ainsi à cinquant ans qu’il peut donner la main et en recevoir une, des plus douces, des plus tendres, des plus simples.
Tout a débuté le 22 août 1991 après quelques jours autour du monde, dans une chambre à Florence.

 


LE PRÉSENT SIMPLE (éd. PROPOS2EDITIONS)

presentsimpleDepuis l’éblouissement d’une naissance jusqu’à l’extrême déchéance et l’oubli, ce livre est l’histoire d’une feuille voyageant sur l’eau des caniveaux du monde en compagnie des hommes. Lorsque les troubles pensées enfin renoncent sans ébranler les piliers du présent simple, alors, nul besoin n’est de nommer cette feuille.
Aujourd’hui c’est lumière et l’histoire nous est contée, tenue sous le plus grand charme que rien au monde ne peut rompre.

 

 

 

 

 


OPTIMISTE (éd. CARACTÈRES)

optimiste« Un arbre qui doit prendre de la hauteur ne peut faire l’économie du mauvais temps ni même des tempêtes.[…] La seule naissance vraiment féconde revient à dessiner un quotidien créatif et propre à dévoiler le sens profond du réel.[…] Faire jaillir du riche et de l’étrange.Cultiver un présent simple enfin ambitieux. »